En ce lundi 20 décembre où la neige prend à contre-pied les prévisions de redoux et jette une pagaille noire sur le réseau routier en Ile de France, il me plait à penser que c’est un coup du Père Noël, lassé de voir l’humanité travestir la  fête de Noël – c’est-à-dire la fête du nouveau, du nouveau-né – en enfantillages consuméristes, fastidieux, obsolètes et déplacés. J’imagine les drogués des étrennes, les excités du marathon des grands magasins et les escouades de touristes coincés des journées entières dans…