Diable, mon dernier post date de près de 5 mois ! Certes je ne suis pas à court de bonnes raisons pour justifier de ce long silence : une activité professionnelle soutenue, d’intenses remises en cause dans ma sphère privée, et cet été  prolongé comme une note sublime. Non,  si j’ai arrêté d’émettre, c’est qu’une question me trottait dans la tête : « jusqu’à quand ? ». Cela a commencé dès le mois de juin : une sensation de pesanteur, d’étouffement dès le début de l’été, pourtant…