La crise actuelle a – entre autres facettes passionnantes pour quiconque fait de l’observation de l’humanité son hobby préféré – ceci d’intéressant qu’elle renforce le clivage entre les nations sûres d’elles et celles qui doutent.

Selon l’attitude de leurs médias respectifs  vis-à-vis de la crise, l’interprétation qu’ils en font et l’inclinaison de leurs audiences à les croire, la confiance monte ou descend. Prenez un fond de scepticisme, des médias qui reflètent tout et ne révèlent rien, la capacité à se remettre en question, et vous avez une dépression collective. Prenez une grande louche de naïveté, des médias à pensée unique et une mémoire collective limitée, et vous avez une nation conquérante.

Ce qui renforce les nations nouvelles, c’est la crédulité. Ce qui affaiblit les nations anciennes, c’est la lucidité.