Une enquête menée auprès de 3 millions d’Américains a montré que, contrairement à ce qu’on croyait, les études littéraires ne mènent pas à des métiers moins bien rémunérés que les études techniques. Entre 56 et 60 ans, âge où le revenu est habituellement le plus élevé, ceux qui ont un diplôme de 1er cycle en littérature ou sciences humaines gagnent en moyenne chaque année 2 000 $ de plus que ceux qui ont un diplôme professionnel. Une grande majorité d’employeurs sont très désireux en effet d’embaucher des gens doués d’esprit critique, capables de communiquer clairement et de résoudre des problèmes complexes, toutes qualités associées avec ces matières.
Vous n’y croyez pas? Normal, vous êtes français. Mais découvrez donc la suite ici : http://prospective.fr/actualite-prospective-10/#par-3