Si vous n’êtes pas parti pour la chasse aux œufs chez votre vieille tante de Romorantin  et si vous vous sentez l’âme d’un Blaise Cendrars qui n’a pu aller passer Pâques à New-York, pourquoi ne pas aller flâner rue Durantin, sur l’une des mille facettes de la cristalline Butte Montmartre ? L’un des plus charmants et des plus romanesques quartiers de Paris,  reflété dans les œuvres d’Anna Filimonova, peintre russe amoureuse du quartier.  On y retrouve intacte la magie colorée d’une ville tant aimée et qui vieillit mal. Sauf précisément là, dans cette rue où vécut Mallarmé, Lautréamont, Delacroix et enquêta le commissaire Maigret, dans cette galerie où l’on retrouve ses yeux d’enfant. C’est ça, la magie de Pâques…Dépêchez-vous, c’est jusqu’au 7 avril.

Oeuvre-Anna_03-2013.4

Exposition d’Anna Filimonova  du 21 mars au 7 avril 2013, à I-Gallery, 12 rue Durantin, 75018 Paris – www.i-gallery.fr