Expérience tour-à-tour indignée, révoltée, patiente et finalement excitante et ébouriffante que de  vouloir se rendre de Paris à Beaugency un samedi  7 mai 2016, pour peu que l’on ait renoncé, privilège parisien, à la possession  ruineuse d’une voiture. Cela fleure bon les chroniques du temps des diligences. Et ce au beau milieu du pont de l’Ascension, qui vaut en l’occurrence le Pont d’Avignon, parce qu’on y danse, on y danse… La preuve.

La SNCF, comme on le sait, pratique une tarification flexible, mais il ne fallait pas manquer de se connecter sur  voyages-sncf.com, ce mercredi aux alentours de 17h, pour réserver un billet de Paris à Beaugency . 165€  le samedi matin en 2ème classe pour 2 aller-simple, seulement 149kms et près de deux heures trente de trajet !! Ce n’est plus de la flexibilité, c’est du saut à l’élastique.  « A nous de vous faire préférer le train », qu’ils disaient…

Indigné, vous vous reportez sur le covoiturage. Mauvaise pioche, une seule offre pour seulement 17€, mais en milieu d’après-midi. Par acquis de conscience, vous déposez une alerte, bouteille à la mer chargée d’espoir…et de patience.

Tout d’un coup vous vous dites : l’autocar, bien-sûr ! Paris-Beaugency en car, ça vous a un petit air de 1936, de premiers congés payés dont c’est justement l’anniversaire. Allez, lançons nous sur les traces de Balzac et Flaubert, à l’époque des diligences et des villégiature d’été.

Après une rapide recherche Google, vous tombez sur le très pratique Vivanoda.fr, « le couteau suisse du transport sur internet » (c’est eux qui le disent), ce qui vous fait chantonner « à pied à cheval en voiture ou en bateau à voile »[i]. Ouibus vous propose ce jour-là  le Paris-Orléans, habituellement autour de 20€, à 7€ l’aller simple, et aux heures qui vous conviennent. Il vous suffira ensuite de prendre à la Gare d’Orléans le petit TER des familles pour Beaugency (4€ la place, pile poil pour la correspondance et 30 minutes d’attente seulement si on rate le premier) pour arriver chez vos amis profiter des douceurs d’une fin d’après-midi au jardin.

Bouffée d’air printanier, ravissement, extase… une  expérience client inoubliable pour seulement 22€ (deux fois 11€), avouez qu’il y a de quoi danser !

PS :

Deux heures plus tard, la SNCF a réduit ses prétentions : 59,20€ l’aller simple (51,99€ aurait été plus sexy). Gageons que vendredi soir la SNCF aura revu ses profits à la baisse (ou ses pertes à la hausse).

[i] Poème de Jacques Prévert « En sortant de l’école » interprêté par les regrettés Frères Jacques.