Si vous n’êtes pas parti pour la chasse aux œufs chez votre vieille tante de Romorantin  et si vous vous sentez l’âme d’un Blaise Cendrars qui n’a pu aller passer Pâques à New-York, pourquoi ne pas aller flâner rue Durantin, sur l’une des mille facettes de la cristalline Butte Montmartre ? L’un des plus charmants et des plus romanesques quartiers de Paris,  reflété dans les œuvres d’Anna Filimonova, peintre russe amoureuse du quartier.  On y retrouve intacte la magie colorée…