Tagged as: avenir

Complexe? Je reste perplexe

C’est arrivé sans crier gare, mais ça y est : nous vivons dans un monde COMPLEXE. Pas compliqué, ni tordu, ni incohérent, non. Complexe. Devenu en quelques années un poncif des cercles intellectuels, la complexité du monde moderne s’est invitée jusque dans les conversations de comptoir : avant, c’était simple. Maintenant, c’est (tellement) complexe. En tout cas, la complexité est une notion bien commode, excellente excuse pour  les velléitaires, les …

Bonnes résolutions pour 2015

Ces dernières années, tout a été fait ou presque, dans nos pays développés, pour  réduire aux maximum la dimension humaine dans les activités économiques.  Informatisation, robotisation, e-commerce,  automatisation de la relation client, rôle des managers réduit aux contrôles de “compliancy” et d’exécution de  processus, réduction comme peau de chagrin de l’employabilité, exclusion de la diversité, “clonisation” des recrutements… Et il me semble bien lire, dans l’optimisme béat sur l’avenir technologique …

Affaire(s) de principes

Quand on parle trop facilement de valeurs, c’est que l’on n’a plus de principes. Cet aphorisme de Jean-Pierre Beaudoin, conseiller du Président de Burson-Marsteller & ie dans un discours récent –  je cite de mémoire – m’a fortement interpellé. Car cette distinction difficile à établir entre « valeurs » et « principes » me semble importante en ce qu’elle  permet une lecture nouvelle de la crise de société que nous traversons et déterminante tant …

A 20 ans, on ne pense qu’à l’avenir?

Ces jours-ci, la fondation Total rappelle à grand renfort de publicité ses actions en faveur de l’insertion des jeunes au travers du  Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse : « A 20 ans, on ne pense qu’à l’avenir ». De mon temps – mon âge me permet d’user de l’expression – les jeunes de 20 ans ne pensaient qu’au présent et même à en profiter un maximum.  Avant d’entrer dans l’âge – vers …

Tumeur maligne

La confusion mentale qui agite la sphère politico-médiatique à l’approche des élections présidentielles, tout comme le « ronron » des journaux télévisés, offrent ces temps-ci un spectacle lamentable à nos concitoyens. Ce serait leur faire injure que de les croire aveugles au décalage croissant entre la situation de crise économique et morale qu’ils  constatent partout autour d’eux et  les joutes politiciennes qui n’amusent plus que les acteurs de la scène médiatique ou …

^