Il y a de cela plus d’un an, j’exprimais sur ce blog mon inquiétude quant à la capacité de résilience de notre société, j’entends par là sa capacité à s’adapter à une crise durable – vu le “point mort” élevé – le minimum vital de niveau de vie – que nous ont progressivement imposé nos institutions. La plupart du temps d’ailleurs avec les meilleures intentions du monde. Que nous vivions tous globalement au-dessus de nos moyens est devenu pour beaucoup d’entre nous une…