Les équipes de télévision, et les medias en général, feraient bien de se promener dans Paris à la nuit tombée. On y voit des choses qui ne figurent ni dans leurs journaux télévisés, ni dans leur rubriques “Actualité” ou “Société”, bien qu’elles en disent long sur la vie réelle. En ce mois de novembre, je me suis rendu assez tard Gare Saint Lazare pour retirer des billets de train. Les abords de la gare étaient comme embrumés de la vapeur des…