La mort de Ben Laden rouvre un nouveau chapitre médiatique, celui de la guerre contre le terrorisme, en l’occurence le terrorisme islamiste. Si le terrorisme religieux est si redoutable, c’est qu’il n’est en général pas traité sur le bon terrain. Dans le cas du terrorisme islamiste, chacun sait qu’il prend sa source chez les jeunesses sans avenir des peuples sans espoir, et qu’il se nourrit des prêches incontrôlés d’imams incontrôlables. Faute de pouvoir traiter le problème à la source, il eût fallu au moins…